top of page
Rechercher

Amener son bébé ou son enfant en camion. Bonne ou mauvaise idée ?

*Notez que cet article est à titre de bienveillance et nous ne sommes pas là pour dire aux gens quoi faire ou les blâmer. L’article sert à éclairer les parents sur la bonne décision à prendre.


Légalement parlant il n’y a aucune loi qui interdit d’amener son enfant dans un véhicule lourd. Effectivement, puisqu’il n’y a pas de coussins gonflables dans les camions lourds, il n’y a pas de contre-indication précise. Par contre, le Code de la route stipule que les enfants doivent occuper les sièges arrière du véhicule et être maintenus par un système homologué et spécifique à leur âge et morphologie. Or, il n'existe pas de siège arrière dans les camions lourds.



Mais le plus important ce n’est pas nécessairement la loi mais la santé et sécurité de l’enfant.


La durée

Le problème n’est pas toujours d’amener l’enfant en camion mais surtout pour combien de temps? C’est vrai qu’un peu de route, ce n’est pas plus pire qu’en auto. Par contre, le problème vient du fait d’amener un bébé dans coquille pour une longue journée de travail de plus de 8 heures. À la base, même en voiture les nouveaux-nés ne devraient pas passer de longues heures dans ce type de siège. Les professionnels de la santé conseillent de ne pas laisser un poupon plus de 45mins dans sa coquille. De plus, il est beaucoup plus difficile de prévoir la durée quand nous sommes à l’ouvrage en camion. Nous savons rarement l’heure de fin ainsi que le traffic, les bris, les accidents, etc. Ce sont des choses qui peuvent arriver en auto, certes, mais en camion vous êtes à la merci de votre employeur si c’est le cas. Vous ne pouvez donc pas nécessairement vous arrêtez quand bon vous semble et n’importe où.


Les assurances

Avant même de poursuivre plus loin, informez-vous auprès de votre employeur et de ses assurances. La plupart des entreprises de transport ne couvre pas toujours les passagers dans les véhicules sauf s’ils sont salariés. Certaines acceptent mais généralement en haut de 9/14/16 ou 18 ans.


Le refus

Vous devez prendre en considération que vous pourriez vous faire refuser l’entrée avec un bébé ou un enfant. Dans certaines usines de papier, d’aluminium, de produits chimiques ou pétroliers par exemple, l’enfant devra rester seul(e) à la barrière d’entrée pour plusieurs minutes voir plusieurs heures.


Les risques

Au Québec, plus de 1 000 enfants de 9 ans ou moins sont blessés ou tués chaque année alors qu’ils se trouvaient dans un véhicule impliqué dans un accident de la route. Plusieurs vont dire que peu importe la voiture, il y a des risques. C’est vrai. Par contre, il faut avouer qu’il y a quand même des risques plus importants en camion lourd tel que : la vibration et le bruit à long terme. Sans oublier les risques en dehors du camion comme la montée et descente.


De plus, quand nous sommes en camion c’est dans la majorité des cas pour le travail, nous sommes donc plus accaparer à notre ouvrage ou à ce qui se passe sur la route. Il est fort probable que les moments d’inattention sont plus nombreux que lors d’un court voyage en voiture. Les risques d’asphyxie avec les sangles sont donc plus élevés lorsque les gens sont occupés.



Combien d’enfants ?

Après discussion avec un ancien contrôleur routier sur la situation, il affirme qu’on peut se voir refuser de poursuivre sa route avec plusieurs enfants à bord. C’est à dire qu’un seul enfant bien attaché ne causera pas de problèmes mais des enfants qui jouent derrière dans le lit peuvent être une distraction.


Ne pas virer fou

En résumé, nous croyons que d’apporter son bébé ou son enfant dans un camion peut s’avérer être un beau moment pour les parents. Nous pouvons aussi être dépourvu de solution une journée et devoir amener l’enfant avec nous. Par contre, dans tous les cas il faut se rappeler que l’idéal serait sur des courtes distances ou  seulement à l’occasion. Si jamais vous n’avez pas d’autres choix, voici quelques conseils pour vous :


  • Demander d’abord l’autorisation à vos patrons,

  • S’assurer que le siège est installé selon les normes et qu’il correspond aux exigences,

  • Prendre des pauses fréquemment et permettre à l’enfant de se dégourdir. (Encore plus souvent avec un nouveau-né),

  • Gardez un œil constamment sur l’enfant et éviter de le laisser seul de longues minutes,

  • Faire preuve d’une plus grande patience et prudence au volant.




et surtout,bonne route à tous !

1 558 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page