top of page
Rechercher

Passer de 18 à 6 roues, quand la maladie l’emporte.



Tout d'abord je tiens à remercier Frede Forest qui est venue à moi pour vous écrire mon parcours. Avoir une maladie au sein du transport, ce n’est jamais facile, alors voici mon histoire. Sachez que je me considère comme une sorcière au sein du transport. Je ne me ne cache pas sous un voile et je m’assume. Je respecte toutes formes de croyances, ceci dit, je laisse uniquement la nature me guider. Lilith, la femme fatale qui se soumet à n’aucun homme, elle me guide à travers de la nuit.


Le monde a toujours voulu que les femmes doivent faire un travail de femme et les hommes d’un travail d’homme. Depuis toute petite, du plus loin que je me souviens, je n'étais pas intéressée à aller vers un métier de femme. J’ai toujours trippé sur les camions, les autos et les animaux. Bref, les poupées, je les décapitais tout comme les Barbie. À l'école j'étais plutôt le mouton noir. La fille bizarre qui ne se maquillait pas et qui préférait être dans sa bulle. Et puis les années passent, un jour, alors que je me prépare pour aller faire mon examen physique de la technique ambulancière (ou la technique policière), je tombe soudainement malade. Une gastro sûrement… Je fus finalement diagnostiqué malade chronique au niveau digestif avec une maladie du Crohn et un côlon irritable sévère. Malgré mes forts démons intérieurs, j’ai décidé quand même de faire mon DEP en transport par camion en 2022. Ce que les gens ignoraient c’est que j’ai un passé de violence conjugale non réglé dans ma tête, une maladie non contrôlée que je devais apprendre a vivre avec et je commençais a souffrir d'anxiété sociale ainsi d'anxiété de performance. Ça été une formation parsemé de crises de paniques.



Par la suite, j’ai fait plusieurs compagnies en drybox, mais aucune ne m'a fait briller, les yeux comme DFS. Ouais ouais j’entends vite les commentaires venir «Les chauffeurs de DFS ne savent pas reculer». Je me fous solidement des commentaires comme cela car j'étais heureuse. Malade comme une chienne, je parcourais l'Ouest américain. Vous savez, une maladie au niveau digestif, c'est probablement l'une des plus rough. Je vous explique. La maladie du Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l'intestin (MICI) pouvant toucher tout le tube digestif. Ceci dit, la maladie nécessite un bon sommeil, une bonne alimentation et une bonne routine. Pendant 1 an je m'amusais. Au bout d’un an, je commençais à avoir plus de nausées, diarrhées et vomissements. De plus, ma Luna (mon perroquet) commençait à être dépressive. Alors j’ai rompu avec DFS et j’ai troqué ça pour une job de bureau plutôt dépressive. Qu’elle erreur!



Je regardais ma page Instagram « Kath the trucker » et je me disait que je ne valais rien dans ce monde. C'est ma petite Luna qui me gardait en vie. Et puis un jour, c’est ma que Lilith ma tendis la main et puis elle ma dit de me reprendre en main. J’ai une mission de vie, mais malheureusement, ce n'est pas DFS. DFS a bâti ma confiance. Puis, un beau jour j’ai appliqué chez CAA et BOOM! ahh bin tabarouette. La petite agneau est devenu une démone. Je suis maintenant sur le remorquage et là j’ai trouvé ma place. Bon, je me bâts contre certains préjugés, mais le remorquage me donne la chance d'exercer un beau métier masculin. Le remorquage me donne une routine, un bon sommeil et j’ai du temps pour corriger mes traumatismes. Vous savez, 2024 en spiritualité est une année karmique. À ce jour j’ai évolué comme ça pas de bons sens. Je guéris mon anxiété, mon Crohn est stable, je guéris des blessures de violence conjugale. J’ai du temps pour étudier l'herboristerie et de me concentrer sur mes projets.



La remorqueuse sorcière aide les gens au quotidien et effectue un travail de minutie et manuel. J’aimerais que tous les gens qui ont un handicap ou une maladie grave ou légère, jamais au grand jamais, ne s'arrêtent à leur condition. Vous avez tous une mission de vie. Accueillez vos démons avec grâce et marchez la tête haute. Aujourd’hui, je rayonne comme je n’ai jamais rayonné. Oui, Lilith, mère des sorcières et des démons me guide à tous les jours, mais croire en soi, c’est ça l’importance. Je comprends que vous voulez un beau camion, mais ce n’est pas le but, regardez plutôt votre qualité de vie. Moi, je suis malade chronique et je doit écouter mon corps. Je veux maintenant plus de femmes dans le milieu du remorquage, flatbed, 53 bref. J’espère en aider quelques-un(e) à persévérer.

 

Bravo. Vous avez lu jusqu'à la fin. Je souhaite à tous un beau métier au sein du transport qui vous fera rayonner autant que je rayonne sur le remorquage. Des défis à tous les jours. Pas le temps de s'en merder, avoir du temps pour soi et avoir du temps pour des passions, c'est ça la vie. Dans un monde de princesse, soyez une guerrière. Le CFTC \ CFTR n'est que le début d'une belle aventure. Je remercie CAA de m’avoir donnée la chance. La seule et unique compagnie qui m’a accueillie. Je remercie aussi une femme remorqueuse qui à cru en moi et elle ma pousser vers ce domaine. Je vous dit, merci.


Écrit par Katherine Charland



1 102 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Коментари


bottom of page